Un mécène offre 80 terrains de pétanque aux maisons de repos

Une piste de pétanque démontable. – DR

Par Geoffrey Wolff | Publié le 1/06/2020 à 18:44

Ce lundi après-midi, les maisons de repos de tout le pays étaient invitées à participer çà un concours sur Bel-RTL pour gagner quelques-uns des terrains de pétanque démontables créés par le Liégeois Patrick Neuville. Au final, un mécène a décidé d’en offrir à tous les participants…

Patrick Neuville est le créateur de Boogle, une piste de pétanque démontable, spécialement conçue initialement pour les maisons de repos (voir notre édition de samedi). Invité sur Bel-RTL par Bérénice dans le cadre de son émission « Plan B », il avait décidé une de ses pistes artificielles, via un concours sur la page Facebook de l’émission. Concours qui a recueilli un certain succès. Près de 90 maisons de repos ou de centres pour personnes handicapées avaient postulé pour tenter de repartir avec un Boogle. Et au final, « tout le monde a gagné, comme à l’école des fans », se réjouit Patrick Neuville.

François, un Bruxellois qui préfère conserver l’anonymat, est en effet intervenu sur antenne pour annoncer qu’il offrait 80 terrains de pétanque !

Ce mystérieux mécène avait déjà contacté le Liégeois plus tôt dans la semaine, pour lui permettre d’offrir via ce concours non pas un mais bien 20 terrains. Mais il a créé la surprise en allant plus loin encore.

Après 90 minutes d’émission durant lesquelles l’animatrice et Léon le Bouchon ont tenté, souvent en vain, de joindre par téléphone des maisons de repos pour leur offrir une de ces pistes de pétanque, François a en effet annoncé que tous les participants au concours en recevraient une. « Soit, avec celles que j’offre et celles payées par d’autres entreprises qui ont souhaité participer, 96 pistes », détaille Patrick Neuville.

Chez nous, la maison de repos Saint-Joseph à Blegny, le Tilleul d’Edouard à Grivegnée, le Lys à Vottem, le Château de Fayenbois à Jupille ou encore la résidence Lobélia à Vottem figurent parmi les établissements qui avaient tenté leur chance. Leurs résidents devraient donc pouvoir se mettre très vite à la pétanque…

Pas encore de réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *