De la pétanque dans les maisons de repos

Ce vendredi matin, les résidents de la maison de repos de la Knippchen ont reçu la visite de Patrick Neuville, le créateur de « Boogle ». Il est venu leur présenter leur nouveau terrain de pétanque éphémère. Un cadeau qui a déjà été offert à plus d’une centaine d’autres homes en Wallonie et qui témoigne d’un bel élan de générosité né sur les réseaux sociaux, et à la radio.

Ce jeudi, vers 11 heures, une dizaine de résidents interloqués se précipitent vers l’extérieur de la résidence. Curieuses, les têtes blanches viennent s’asseoir à côté d’un drôle de tapis rouge, entouré de barres en bois brun. Une aide-soignante leur explique : « Monsieur Neuville ici présent est venu vous offrir ce terrain de pétanque éphémère. Il peut être monté en intérieur ou en extérieur et ce, en moins de dix minutes. » Aussitôt, les sourires se dessinent derrière les masques les chuchotements se font de plus en plus bruyant et puis, un des résidents s’exclame : « Allez, terminez de monter ce terrain qu’on se défoule un peu ! ». Après une dizaine de minutes de montage, les résidents ne se font pas attendre. On vise le cochonnet, on lance la première boule, et c’est parti. « C’est un réel bonheur de voir les personnes âgées sourire, reprendre goût aux activités après une si laide période que celle du confinement. », se réjouit Patrick Neuville, créateur de « Boogle », une société spécialisée dans les terrains de pétanque éphémères. Il poursuit : « Il m’est déjà arrivé de voir le personnel verser une larme en regardant les résidents jouer et prendre du plaisir. ». Et pour cause, la Résidence de la Knippchen n’est pas la première étape de « Boogle ». La société a déjà livré des terrains de pétanque à plus d’une centaine de homes en Wallonie, dont 14 situés dans la province de Luxembourg.

La générosité sur Facebook

La genèse de cette histoire, presque « d’amour », entre « Boogle » et les maisons de repos, est née d’une émission radio et d’un concours sur internet. « J’organise des événements de pétanque depuis près de 25 ans et l’équipe de Bel RTL me suit depuis des années. Dès que la pétanque a été reconnue comme activité de déconfinement, Bérénice de chez Bel RTL m’a contacté. Elle voulait qu’on discute de mes terrains de pétanque », explique l’entrepreneur. En préparant son passage à la radio, Patrick Neuville se met à réfléchir. « Pendant le Covid et le confinement, la situation des homes m’a touché au plus haut point. Moi qui aurais voulu leur proposer mes services, j’ai rapidement réalisé que mes terrains n’entraient pas dans le budget de ces établissements ». Comptez 1750 euros pour un terrain. C’est alors qu’il décide, en accord avec Bérénice de Bel RTL, de créer un concours sur la page Facebook de l’émission « Système B ». Il propose d’offrir à un home en Wallonie un de ces terrains. « Et là, on n’a pas compris. Le concours a pris une ampleur inattendue. On a eu plein de réactions, de messages, de partages. J’étais ravi et en même temps je me suis dit : « Mince, comment je vais choisir maintenant ? » » Mais encore plus inattendu, Patrick Neuville est contacté par François, un Bruxellois très généreux. Il lui propose d’acheter 20 terrains et de les offrir à 20 maisons de repos. Un peu plus tard, son offre s’élargit à tous les homes qui ont participé au concours.

À l’heure actuelle, François a acheté plus de 110 terrains de pétanque éphémère, qu’il a offerts à des maisons de repos wallonnes. Il a été suivi par plusieurs entreprises qui ont elles aussi décidé d’en offrir. Aujourd’hui, c’est presque 130 maisons de repos qui ont en leur possession un terrain de pétanque éphémère « Boogle ».

AXELLE GRAISSE

Pas encore de réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *